Open de rentrée à La Rochelle. | Association Nantes Squash Sautron
Pages Menu
RssFacebook
Categories Menu

Publié par le 11 Oct 2015 dans Actualités, Compétition, Opens | 6 Commentaires

Open de rentrée à La Rochelle.

Open de rentrée à La Rochelle.

Week-end rochelais avec Etienne et Sylvain, et puis, Jérôme, Christophe et Micka ci-dessous nommés « 2ndes séries » ou « stars ».

Saluons d’abord l’élégance de nos hôtes, en particulier Damien Habouzit, ainsi que celle du juge arbitre Stéphane Brévard vis-à-vis de tous les joueurs, quel que soit leur niveau. Club tout confort et tournoi rondement mené dans une super ambiance, soleil inclus.

Nous partîmes en minibus aux aurores sous les chaleureux encouragements de Serge et Léo le chat. Sympa, merci les mecs !

La première journée se résume à la confrontation Etienne/Sylvain, choc terrible qui se déroula devant un public épars, à vrai dire d’autant plus épars que les 2ndes séries susnommées n’ont pas assisté au match, tout occupés qu’ils étaient à chiner des paires de chaussettes vertes et autres semelles orthopédiques.

Bref, Etienne et moi entrons sur le court le cœur gonflé en adressant nos prières de reconnaissance à l’esprit du squash.

Sans surprise, Etienne commence à pratiquer un jeu brutal et désordonné, ce à quoi j’oppose intelligemment un squash tout en subtilité.

Affolé, Etienne répond confusément à cette approche contradictoire et perd le premier jeu 12-10.

Piqué au vif, il se ressaisis et remporte péniblement les 3 jeux suivants 11-9, 12-10, 11-8 bien aidé en cela par mes multiples fautes de services.

Autre fait marquant, la défaite inattendue de Chris et Micka malgré leurs achats fétichistes de l’après-midi. Comme quoi ça valait vraiment le coup les gars !

Etienne et moi, piètres joueurs de squash mais néanmoins seigneurs, pardonnons finalement leur faute et décidons d’encourager Jérôme qui franchit les quarts en remportant dans la soirée un match mouvementé en 5 jeux.

La suite fut consacrée à une visite touristique de La Rochelle avec Etienne, et puis, Chris et Jéjé, avec une étape au « bistrot de Mémé », restaurant improbable ou le personnel masculin -très tactile- sert les clients affublé de blouse de grand-mères bariolée, tout ça sur un fond musical très contestable. Entre l’entrée et le plat de résistance, je suis pris d’un doute soudain sur le fait que Christophe et Jérôme aient bien retenu nos prénoms à Etienne et moi. Puis, la boisson aidant, nos 2 stars finissent de se mettre en valeur en nous livrant les derniers ragots du squash sans aucune forme de discernement. Pfffff…

Sans doute cette attitude détestable aura-t-elle joué sur la santé d’Etienne : Il terminera la soirée très affaibli.

Le dimanche fut marqué par les gros matchs de nos 2ndes séries d’amour, en particulier la demi-finale que Jérôme perd 3/2 contre un Damien probablement plus frais.

Voili-voilà, un week-end squash très, très, très, très, très, très sympa !

Sans rancune les gars 😉

http://www.squashnet.fr/Src/index.php?kpid=draws&kaid=862&kdata=5936&Go=%20Go&selectList=5936

 

6 Commentaires

  1. Ca avait l’air chouette, surtout le bistrot de mémé!

  2. Ah ces 2nde série…ça prend vite la grosse tête ! 😉

  3. Très très très très très bon résumé Sylvain !!!

  4. Excellentissime résumé!! Très belle photo d’Etienne sous les yeux admiratifs d’un parterre masculin manifestement conquis (et quelque peu jaloux du flipper!)

  5. Du coup en fait, en présence d’un flipper Etienne devient très très rock ‘n’ roll.
    A peine eu le temps de rentrer dans le bar qu’il a fait le ménage devant le flipper en posant violemment une pièce sur la vitre.
    Fonzarelli en veste kappa en somme.

  6. 1h après c’était moins Rock’n’roll … mais je m’arrête là si non elles vont se fâcher nos petites 5èmes séries. Elles sont si mignonnes quand elles dorment dans le minibus!

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.